Curé, Ernest. (1866 - ? ).

 

Né à Brest le (24 avril ?) 1866, il exerce à Nouméa le métier de rémouleur puis est employé en 1890 comme ouvrier typographe à l'Imprimerie Calédonienne. Type même du gérant de paille, il est condamné pour diffamation lors de deux procès intentés à la Liberté Néo-Calédonienne, en mai 1896 par Édouard Bridon, puis par la Mission en août de la même année. Reconnu incapable en raison de l'insuffisance de son instruction de diriger effectivement le journal, ce sont, dans le premier cas, le propriétaire de l'Imprimerie Calédonienne, Jean Oulès et, dans le second cas, le directeur provisoire du journal, James Dezarnaulds, qui sont déclarés civilement responsables.

Figure comme typographe sur la liste électorale de Nouméa pour 1903.