PAUL COFFYN ET LE PLAN DE SAIGON

 

 

Les cartes et le texte ci-dessous ont été empruntés à une adresse internet avec lequel je ne peux à partir de ce site établir de lien direct, Il s'agit d'un extrait d'une thèse de l'université de Lyon 2 auquel on peut accéder par le moteur de recherche à partir de la demande "coffyn plan saigon".

 

 

***

 

 

"Le projet de ville104 du colonel du Génie Coffyn, commandé par l’amiral Bonnard, fut présenté le 30 avril 1862 et approuvé le 10 mai. Ambitieux, il englobait sur la demande de l’amiral les territoires de Saigon et de Cholon. Mais l’amiral lui-même se rendit compte que ce plan, sans rapport avec les ressources économiques de l’époque, ne pouvait être exécuté".

 

 

 

 

Le plan de nivellement général de Saigon en 1905 montre la situation urbaine telle qu'elle a évolué à Saigon et Cholon dans les limites du projet de ville de 500 000 âmes élaboré par Coffyn.

 

 

***

 

 

"Il n’empêche, ce "projet pour une ville de 500 000 âmes" fut le seul établi sur le territoire de Saigon avant les interventions d’Hébrard dans les années 1920 et il servit de base pour les premiers lotissements de la ville, puis en fait de support pour l’établissement de Saigon par les amiraux : le réseau viaire du plan de 1882 fait preuve d’une cohérence presque parfaite avec le plan de Coffyn. Par contre celui105 de 1898 montre que seules les rues dont une partie du tracé était établie alors ont été prolongées. Ailleurs, le tracé vernaculaire est repris. Le plan106 de 1923 ne montre aucune évolution majeure depuis celui de 1898."

 

 

 

 

 

On notera que si le réseau orthogonal des rues est bien respecté, l'orientation traditionnelle suivant les directions cardinales ne l'est pas.

 

Les raisons de cette "anomalie" sont au moins au nombre de deux :

 

 

  • L'orientation des deux cours d'eau qui se jettent dans la rivière Saigon :

     

  • La présence d'une citadelle préexistante, visible sur le plan de ville de 1867, ci-dessous, dont l'orientation architecturale avait tout naturellement été déterminée par le réseau hydrographique.